Archives pour la catégorie Publications scientifiques

Que dévoile la voix de soi ?

Paru dans CNRS Le Journal (26/03/2018) :

L’intonation de votre voix révèle-t-elle une personne digne de confiance ? Une personne dominante ? Des chercheurs ont mis en place une expérience pour décrypter le code social véhiculé par la prosodie – cette mélodie appliquée à un mot lors de sa prononciation. Leurs travaux sont publiés dans la revue PNAS le 26 mars 2018.

Retrouvez la vidéo sur :  https://lejournal.cnrs.fr/videos/dis-moi-bonjour-et-je-te-dirai-qui-tu-es

 

La Voix Chantée, entre Sciences et Pratiques

La Voix Chantée, entre Sciences et Pratiques … c’est une exploration de l’objet « voix chantée » sous le microscope des scientifiques, des thérapeutes et des pédagogues, ainsi que le titre d’un ouvrage collectif qui vient d’être publié chez De Boeck dans la collection Solal (Voix, Parole, Langage).

Retrouvez dans cet ouvrage les connaissances et les points de vue sur notre instrument de musique intime.

Sommaire

Chapitre 1. Vibrations et résonances en voix chantée (Nathalie Henrich)
Chapitre 2. Aspects de la motricité laryngée : de la cellule aux synergies musculaires (Bernard Roubeau)
Chapitre 3. Perception(s) de la voix chantée : une introduction (Michèle Castellengo)
Chapitre 4. Le médecin phoniatre et le chanteur : soigner la voix au-delà des seules cordes vocales (Yves Ormezzano)
Chapitre 5. Les dérives fonctionnelles de la voix chantée et leur approche thérapeutique (Bernard Roubeau)
Chapitre 6. Les outils d’analyse acoustique de la voix chantée : utilités et limites (Cédric Gendrot)
Chapitre 7. Synthèse de la voix chantée (Malte Kob)
Chapitre 8. De l’anti-pop à l’Auto-Tune™ : voix (chantée) et ingénierie du son (Coralie Vincent)
Chapitre 9. Donner de la voix/être ensemble (Bernard Lortat-Jacob)
Chapitre 10. Science et pédagogie du chant lyrique : un couple inséparable ? (Robert Expert)
Chapitre 11. Chant et diction : une approche phonétique solidaire (Paolo Zedda)

 

Livre sur la Voix Chantée, aux éditions De Boeck
Livre sur la Voix Chantée, aux éditions De Boeck

Synthèse par règles de la voix chantée contrôlée par le geste et applications musicales

Thèse de Doctorat de l’Université Pierre et Marie Curie – Paris VI
soutenue le 26 Septembre 2013 par Lionel Feugère
Sous la direction de Christophe d’Alessandro.

Synthèse par règles de la voix chantée contrôlée par le geste et applications musicales

Le travail de cette thèse porte sur la modélisation de la production et du contrôle de voix chantée synthétique dans la perspective de la lutherie numérique. Nous présentons deux instruments : le Cantor Digitalis, se focalisant sur le contrôle de voyelles chantées et sur l’individualisation des voix ; et le Digitartic, destiné au contrôle de l’articulation de syllabes de type Voyelle-Consonne-Voyelle. Ils permettent, à l’aide de tablettes graphiques augmentées, des applications musicales interactives nécessitant un contrôle temporel fin des paramètres de la production vocale. La pertinence musicale de ces instruments a été établie avec notre ensemble Chorus Digitalis en participant à plusieurs concerts. Nous avons étudié en situation musicale la justesse inter-musiciens et les gestes utilisés pour réaliser les tâches musicales nécessaires à la reproduction d’un large répertoire, constitué de musiques actuelles et traditionnelles (chorale baroque, chant khayal d’Inde du Nord). Notamment, une expérience visant à analyser la faculté à contrôler la fréquence fondamentale du Cantor Digitalis a été entreprise. Les sujets devaient imiter des intervalles et quelques mélodies suivant trois modalités (avec leur propre voix, à la tablette sans et avec retour audio). Les résultats montrent une aptitude plus grande des sujets à jouer de manière précise avec la tablette plutôt qu’avec leur propre voix, tandis que l’apport de l’audio sur le jeu à la tablette est nulle dans ces conditions expérimentales. Les deux instruments sont regroupés dans une application écrite en Max/MSP fournissant également un outil pédagogique audio-visuel et interactif sur le fonctionnement de la voix. 

Pour télécharger le manuscript et les exemples audio et vidéo en lien avec la thèse, rendez-vous sur la page TEL de la thèse

La voix de l’enfant et ses troubles fonctionnels

Enfances et psy , 2013/1  N°58,  p.  15-28  DOI : 10.3917/ep.058.0015

La phonopédiatrie, branche spécialisée de la médecine, étudie le développement psychomoteur, physiologique et pathologique de l’appareil phonatoire de l’enfant, de la naissance à la période post pubertaire. Cette spécificité  est rendue nécessaire en raison des transformations permanentes de cette période. L’auteur présente les spécificités anatomiques du larynx, la physiologie de la voix et son développement, dont dépend l’acquisition de la parole et du langage, et passe en revue les différents dysfonctionnements de la voix chez le petit enfant puis chez l’adolescent. L’évolution de ces pathologies et leur devenir éventuel à l’âge adulte est également abordée.

Adaptations vocales et comportementales chez les vendeurs de programmes en situation de travail

Vendeurs de programmes

Mota M. Silva V. Herman Ph. Chevaillier G.

Présentation au LXVIII Congrès de la Société Française de Phoniatrie et des Pathologies de la Communication, Paris 15/10/12. Mémoire présenté en vue de l’obtention du certificat de capacité d’orthophonie Université Paris VI Pierre et Marie Curie, DUEFO, Académie de Paris, Hôpital Lariboisière, Service ORL, 2 rue Ambroise Paré, 75010 Paris, France. E-mail: motamyriam@gmail.com Article reçu : 17/07/13 accepté : 20/07/13

Les vendeurs de programmes dans les Opéras parisiens sont-ils des sujets à risque vocal et quelles sont les adaptations mises en place pour se faire entendre et comprendre malgré le bruit ambiant ? Six vendeurs de programmes ont été enregistrés et observés sur leur lieu de travail. Une enquête, des analyses acoustiques, un examen vidéo-laryngo stroboscopique et des mesures d’évaluation de la fonction vocale objectives et subjectives ont été réalisés. Les résultats montrent l’existence de facteurs de risque vocal et des signes de fatigue vocale justifiant une action préventive. Les adaptations des vendeurs de programmes s’effectuent selon les caractéristiques communes de la «parole Lombard». De plus, les annonces révèlent des spécificités communes et individuelles, notamment prosodiques et acoustiques.

Evaluation de la justesse vocale en contexte mélodique

Evaluation de la justesse vocale en contexte mélodique

Thèse de doctorat de Pauline Larrouy-Maestri, soutenue à l’Université de Liège en Belgique le 11 Septembre 2013.

Pour télécharger le manuscrit de thèse : http://hdl.handle.net/2268/156426

Résumé

Afin de déterminer si une performance vocale mélodique est « juste » ou « fausse », de mieux comprendre les causes d’un trouble de justesse ou encore de porter un jugement sur la qualité d’un chanteur, des outils d’évaluation sont nécessaires. Actuellement, deux méthodes existent pour évaluer la justesse d’une performance. La méthode « subjective » fait appel à des juges alors que la méthode « objective » utilise des outils informatiques. Si la première permet une évaluation rapide, elle manque de précision. La méthode objective semble actuellement privilégiée mais les outils utilisés montrent également des limites que notre recherche a pour objectif de dépasser.

La première étape consistait à mettre au point une méthode objective fonctionnelle et tenant compte des différentes erreurs mélodiques dictées par le système tonal occidental (respect des contours, de la taille des intervalles et de la tonalité). Nous l’avons alors appliquée à l’évaluation de voix de chanteurs occasionnels et professionnels. Ces premières études nous ont permis de constater la fonctionnalité et la légitimité de notre méthode mais également ses limites lorsqu’il s’agit d’analyse des signaux complexes tels que les voix de chanteurs lyriques. Dans un deuxième temps, nous avons observé la pertinence de cette méthode, c’est-à-dire l’intérêt d’évaluer des performances en contexte mélodique (par rapport à des tâches d’imitation de sons isolés) et l’intérêt de différencier les erreurs mélodiques possibles (dictées par le système tonal occidental). Les résultats de ces études nous permettent d’envisager les nombreuses perspectives cliniques et expérimentales de nos outils. Finalement, la confrontation de notre méthode objective avec l’évaluation effectuée par des experts en musique nous a permis d’analyser leur évaluation de performances chantées par des chanteurs occasionnels ou lyriques, et ainsi de mieux comprendre la notion de justesse.

Au travers de sept études, nous avons donc exploré les aspects méthodologiques et théoriques de la justesse en contexte mélodique, par l’élaboration d’une méthode d’évaluation fonctionnelle et pertinente mais également par la clarification de la définition de justesse vocale en contexte mélodique.

Vocalmetrics

Une équipe de chercheurs allemands de Weimar et Dresde a mis au point un logiciel pour analyser les styles vocaux des musiques populaires des USA, de 1900 à 1960 (jazz, soul, musical, rock, blues, gospel…).

Ils l’appellent « vocalmetrics » (sans doute par allusion aux « cantometrics » de Lomax).

Ils mesurent 9 paramètres du style vocal (eg vibrato, glissando, souffle, syncopation…) et en tirent un « portrait vocal » de tel ou tel artiste.

Sur leur site, on peut écouter les extraits qu’ils ont soumis à l’analyse et voir les résultats.

http://hfm-weimar.de/popvoices/vm/

L’initiateur du projet, Martin Pfleiderer, a aussi publié une analyse du style vocal de Ray Charles dans une de ses chansons les plus connues, « Come Back, Baby », dans le journal en ligne de l’iaspm, http://www.iaspmjournal.net/index.php/IASPM_Journal/article/view/301/547