La clé de la voix : une série de podcasts par Clémentine Coppolani

Découvrez les podcasts « La clé de la voix » : https://podcast.ausha.co/la-cle-de-la-voix

Clémentine Coppolani vient à la rencontre vocale de professionnels de la voix et d’artistes, qui partagent leurs anecdotes et astuces à propos de la voix, et leurs métiers. Parmi ses invités : la kinésithérapeute des chanteurs Fabienne Poulet Schneider, le groupe L.E.J (victoire de la musique révélation scène), Flavia Coehlo, Anne Sila, Norig, Sarah Lancman, le ténor des fôrets Vincent Karche qui est venu parler de la syvoixtherapie, la scientifique Nathalie Henrich Bernardoni … 

Rendez-vous Santé et Prévention MGEN, à l’occasion de la Journée Mondiale de la Voix 2021

Journées prévues par la MGEN à l’occasion de la Journée Mondiale de la Voix 2021 :

  • Mercredi 14 Avril 2021 : Paris
  • Mercredi 5 Mai 2021 : Nimes

 

PARIS :  Lors de ce webinaire ouvert à tous, différents thèmes seront abordés :  « Se reconnaitre dans sa prise de parole »,  « Communiquer ou l’art de créer du commun » ,  « Le texte de vive voix » ,  «L’assertivité, une voix pour se faire entendre ».

Inscrivez-vous ici !

Voici le programme pour la journée parisienne :

CDD Ingénieur.e développement – Inria Bordeaux Sud-Ouest

Ingénieur.e développement – Inria Bordeaux Sud-Ouest
Thématique : Conception d’une architecture logicielle pour une application en
apprentissage statistique (analyse et classification des voix pathologiques)
Type de contrat : CDD
Début : à partir du 1er juin 2021 et jusqu’au 31 juillet 2021 (possibilité de prolongation)
Date limite de candidature : 15 mai 2021
Lieu : Inria Bordeaux Sud-Ouest
Niveau de diplôme exigé : Bac + 5 ou équivalent
Autre diplôme apprécié : thèse de doctorat
Fonction : Ingénieur scientifique contractuel
Niveau d’expérience souhaité : 3 à 12 ans
Salaire brut mensuel : 2632€ à 3543€, selon diplômes et expérience professionnelle acquise sur poste similaire
Responsable : Khalid Daoudi

Information sur le poste et modalité de candidature

Séminaire CRIVA : La dysphonie spasmodique à l’épreuve de la psychanalyse – 13 Avril 2021

MARDI 13 AVRIL 2021 : séminaire CRIVA ouvert à tous, en lien avec la Journée Mondiale de la Voix

20h30 (08:30 PM Paris), en ZOOM autour de Claire Gillie sur le thème :
« La dysphonie spasmodique à l’épreuve de la psychanalyse »

Pour y participer, et connaître les modalités d’accès, merci de vous inscrire sur voixanalysecriva@gmail.com

Contenu du séminaire : Parmi les dysphonies répertoriées dans le discours médical, la dysphonie spasmodique se manifeste par des contractures incontrôlables du larynx qui viennent opposer une écluse anarchique au flux vocal. Lequel bute contre cette contracture et devient à son tour anarchique ; certains phoniatres parlent alors d’une forme de « bégayement du larynx ». Cette dysphonie semble récalcitrante à tout traitement médical, et même à la rééducation : les patients réclament d’ailleurs un geste médical, voire chirurgical, ou font appel à une injection de toxine botulique qui permet une certaine rémission pour quelques mois.On trouve souvent à l’origine de ces dysphonies d’adultes des dysphonies aiguës ou chroniques de l’enfant. On peut supposer que les symptômes présentés par Dora à Freud, étaient ceux d’une laryngite sous-glottique, à savoir une dysphonie aiguë du jeune enfant qui se caractérisait par une toux rauque, une dyspnée laryngée pouvant même le conduire jusqu’à la détresse respiratoire – toux, gêne respiratoire et aphonie se disputant le premier rôle à tenir sur cette scène de la « défaite vocale ».Une dysphonie spasmodique peut-elle céder sous transfert ? Que nous enseignent les analysants lorsqu’ils s’affilient à ce symptôme, et s’en délocalisent ? Comment appréhendent-ils ce sphincter à risque qui leur estdévoilé sous la distorsion des spasmes et contractures ? Quel est ce spasme, cette « crampe de l’être-parlant » qui s’étrangle et se révulse lorsqu’il trouve porte close dans le regard et l’écoute de l’autre ?

Petit voyage dans l’histoire de l’analyse de la voix et de la parole au début du XXième siècle

Je vous invite à remonter le temps … pour découvrir comment les premiers phonéticiens observaient et analysaient la voix et la parole au début du XXième siècle. Voici le kymographe. Inventé en 1847, cet appareil a permis de transformer la voix en un tracé.

Dans les années 1920-1930, l’oscillographe fait son apparition. Il permet de mesurer et d’analyser la voix sur deux dimensions : le temps et l’amplitude.

A partir des années 1950, le sonagraphe est présent dans les laboratoires de phonétique. Il permet une vue de la voix en trois dimensions : le temps, la fréquence et l’intensité. Il sera utilisé jusqu’à ce que les logiciels de traitement du signal vienne le remplacer.

Congrès annuel de la Société Française de Phoniatrie et Laryngologie

Le congrès annuel de la Société Française de Phoniatrie et de Laryngologie se déplace au printemps, à proximité du 16 avril, journée mondiale de la voix.

Pour 2019, il a lieu à Montpellier vendredi 12 avril et le samedi 13 avril 2019.

Ce congrès ouvre largement la discipline (phoniatrie-laryngologie) aux autres spécialités médicales et scientifiques, inscrivant son appartenance aux sciences du carrefour aérodigestif dans son ensemble et du larynx en particulier. Les principaux thèmes de 2019 concernent ainsi les syndromes de dysfonctionnement des cordes vocales, la dysphonie et la phonochirurgie de l’enfant, la voix chantée et la pratique des instruments à vent mais aussi la prise en charge des dysplasies des cordes vocales ou la déglutition en réanimation. La thématique du souffle producteur de sons musicaux (chant et instrument à vent) sera également abordée. Grâce à un partenariat avec le Conservatoire à Rayonnement Régional et avec la ville de Montpellier, les journées se termineront par un atelier-concert avec les élèves du conservatoire. 

Le congrès se tiend à Montpellier (Université Paul Valéry, Espace Saint-Charles), dans ce qui fut autrefois l’Hôpital Général, à deux pas des lieux les plus agréables de la ville comme le Jardin des Plantes, la place royale du Peyrou, la cathédrale et l’historique faculté de médecine. 

Web: https://www.phoniatrie-laryngologie.fr/2019/04/15/le-congres-de-la-sfpl-2019-12-et-13-avril-2019-montpellier-france/

POST DOC 18 mois – Transparence et explicabilité de la comparaison de voix dans le domaine criminalistique

POST DOC 18 mois – Transparence et explicabilité de la comparaison de voix dans le domaine criminalistique

Localisation : Laboratoire national de métrologie et d'essais, Trappes (78)

REF : ML/VOX/DE

CONTEXTE :

Le projet ANR VoxCrim (2017-2021) propose d’objectiver scientifiquement les possibilités de mise en œuvre d’une comparaison de voix dans le domaine criminalistique. Deux objectifs principaux : a) mettre en place une méthodologie permettant d’assurer l’efficacité et la compétence des laboratoires réalisant des comparaisons de voix, b) établir des standards de mesures objectives.
Il est nécessaire que les outils et méthodologies utilisés dans la comparaison de voix soient évalués, et que leur utilisation soit effectuée dans un cadre explicable et transparent. Les actions menées dans le projet permettront ainsi de faciliter le traitement d’une comparaison de voix dans les services de police et permettront de renforcer la recevabilité de la preuve auprès des tribunaux.
Le laboratoire national de métrologie et d’essais (LNE) apporte au projet son expertise en métrologie, normalisation, accréditation et comparaison inter-laboratoire, dans le but de constituer une solution méthodologique pratique permettant de rendre le processus de comparaison de voix transparent et explicable.

MISSIONS :

Les missions confiées s’organisent en trois tâches :
-	Spécifications du protocole de validation des méthodes de comparaison de voix, plus spécifiquement dans le domaine de la criminalistique. En s’appuyant sur l’existant en termes de normes et méthodologies de référence, le (la) post-doctorant(e) identifiera les besoins et possibilités pour la mise en place d’un protocole de référence.
-	Le (la) post-doctorant(e) vérifiera l’adéquation du protocole identifié avec les métriques de comparaison de voix identifiées par les chercheurs des laboratoires d’informatique et de phonétique associés au projet. Il (elle) s’assurera également de la compatibilité du protocole avec les méthodes de travail des centres scientifiques de la Police et de la Gendarmerie, membres du projet.
-	Il (elle) collaborera à l’organisation d’une comparaison inter-laboratoire s’appuyant sur ce protocole.

Le (la) post-doctorant(e) bénéficiera du soutien de différentes équipes du LNE dans la menée de ses travaux (équipes évaluation des systèmes de traitement de l’information,  mathématiques-statistiques, et métrologie), et sera en interaction régulière avec les autres laboratoires et centres scientifiques membres du projet.
Des publications (et présentations, le cas échéant) en conférences et journaux internationaux sont attendues du (de la) post-doctorant(e).

Bibliographie : Bonastre, J. F., Kahn, J., Rossato, S., & Ajili, M. (2015). Forensic speaker recognition: Mirages and reality. In Speech Production and Perception: Speaker-Specific Behavior. hal-01473992.

DUREE :

18 mois. Début en janvier 2019.

PROFIL :

Vous êtes titulaire d’un doctorat en informatique ou en sciences du langage, avec une spécialisation en traitement automatique de la parole.
Vous possédez des connaissances en méthodologie d’évaluation et en biométrique vocale.

Pour candidater, merci d’envoyer votre CV et lettre de motivation à l’adresse recrut @ lne.fr en rappelant la référence : ML/VOX/DE

====================================================
Agnes Delaborde, PhD
Ingénieur de recherche en évaluation IA & robotique
(Research engineer in AI and robotics evaluation)
Direction des essais – DE536
Laboratoire national de métrologie et d'essais
29 avenue Roger Hennequin 78197 Trappes Cedex - lne.fr