Petit voyage dans l’histoire de l’analyse de la voix et de la parole au début du XXième siècle

Je vous invite à remonter le temps … pour découvrir comment les premiers phonéticiens observaient et analysaient la voix et la parole au début du XXième siècle. Voici le kymographe. Inventé en 1847, cet appareil a permis de transformer la voix en un tracé.

Dans les années 1920-1930, l’oscillographe fait son apparition. Il permet de mesurer et d’analyser la voix sur deux dimensions : le temps et l’amplitude.

A partir des années 1950, le sonagraphe est présent dans les laboratoires de phonétique. Il permet une vue de la voix en trois dimensions : le temps, la fréquence et l’intensité. Il sera utilisé jusqu’à ce que les logiciels de traitement du signal vienne le remplacer.