Festival Vino Voce

Une annonce de festival relayée par la Société Française d’Acoustique :


LE FESTIVAL VINO VOCE

Chaque année, le 2e week-end de septembre à Saint-Emilion

De la voix chantée à la lecture à haute voix, des nouvelles technologies appliquées à la voix au doublage cinématographique, des voix radiophoniques à la voix dans la psychanalyse, de l’art de l’imitateur à celui du ventriloque…le festival Vino Voce vous invite à découvrir toutes les voix sous toutes les formes.

Vino Voce révèle au public, au travers de spectacles, rencontres et ateliers, les mille et une facettes de la voix.

L’enjeu : mêler la fête et la réflexion en brisant les frontières qui séparent les arts et les disciplines les plus diverses pour mieux appréhender l’importance de la voix dans l’art mais aussi dans notre vie à tous.

Vino Voce, c’est l’occasion de tendre l’oreille, d’éprouver la présence et les émotions que ces voix démultipliées véhiculent au plus près de nous.

http://www.festivalvinovoce.com/festival


Nicolas Obin (IRCAM) y parlera notamment des métamorphoses de la voix (le samedi 9 septembre).

Postes d’ingénieur R&D sur le traitement de la voix dans les contenus audiovisuels (fil de l’eau jusqu’au 17 mars)

Inria Nancy recrute deux ingénieurs R&D pour un projet industriel ambitieux sur le traitement de la voix dans les contenus audiovisuels. La mission consiste à développer, évaluer et améliorer des prototypes logiciels basés sur les dernières avancées scientifiques et à les transférer au studio de création sonore initiateur du projet et à la société de développement informatique partenaire. Le logiciel commercial issu du projet sera un logiciel de référence dans le domaine audiovisuel professionnel.

*Ingénieur R&D A*
Début de contrat: mai 2017
Durée: 18 mois
Missions:
– reconnaissance du locuteur basée sur le logiciel ALIZE
– rehaussement de la parole par deep learning multicanal
Profil:
– M2 ou doctorat en informatique, traitement du signal ou apprentissage automatique
– compétences opérationnelles en génie logiciel (gestion de version, tests, qualité de code) et langage Python 3 (numpy, scipy, Keras)
– une expérience en reconnaissance du locuteur ou rehaussement de la parole serait un plus
Salaire: 2048 à 2509€ net/mois selon l’expérience

*Ingénieur R&D B*
Début de contrat: mai-juin 2017
Durée: 16 mois
Missions:
– reconnaissance de la parole basée sur le logiciel Kaldi
– synthèse de la parole par concaténation
Profil:
– M2 ou doctorat en informatique, traitement du signal ou apprentissage automatique
– compétences opérationnelles en génie logiciel (gestion de version, tests, qualité de code) et langages Python 3 (numpy, scipy, Keras) et Java (Java SE 8)
– une expérience en reconnaissance ou synthèse de la parole serait un plus
Salaire: 2048 à 2509€ net/mois selon l’expérience

*Environnement de travail*
Inria Nancy est le plus grand institut public de recherche en informatique du Grand Est. L’équipe Multispeech (https://team.inria.fr/multispeech/) regroupe 30 chercheurs, ingénieurs et étudiants dans le domaine de la parole.

*Candidature*
Envoyer un CV, une lettre de motivation et 1 à 3 lettres de recommandation éventuelles à emmanuel.vincent@inria.fr. Préciser sur quel(s) poste(s) porte la candidature. Les candidatures seront examinées au fil de l’eau jusqu’au 17 mars. Merci de candidater dès que possible avant cette date.

Journées de Phonétique Cliniques JPC7 2017

7èmes Journées de Phonétique clinique
Paris, HEGP, 29 juin – 30 juin 2017

Les 7èmes Journées de Phonétique Clinique seront organisées par le Laboratoire de Phonétique et de Phonologie (LPP-UMR7018), avec la collaboration de l’’Université Sorbonne Nouvelle, l’’Université Paris Descartes, l’’Hôpital Européen Georges Pompidou HEGP (service ORL et l’’unité d’exploration fonctionnelle des troubles de la voix, de la parole et de la déglutition), et le Département d’’Orthophonie de l’Université Pierre et Marie Curie.

Les Journées de Phonétique Clinique (JPC), colloque international francophone bisannuel, a pour vocation de réunir des chercheurs, des ingénieurs, des médecins, et des orthophonistes s’intéressant tous aux questions liées au fonctionnement normal et pathologique de la voix, de la parole et du langage. Organisées pour la première fois à Paris en 2005, elles ont été rééditées successivement à Grenoble (2007), Aix-en-Provence (2009), Strasbourg (2011) et Liège  (2013), Montpellier (2015). Les JPC offrent l’opportunité pour des professionnels, des chercheurs confirmés et des jeunes chercheurs de présenter leurs travaux aboutis ou en cours. Les JPC se veulent un lieu privilégié et convivial d’échange au sein de cette communauté pluridisciplinaire partageant un même objet d’étude mais avec des perspectives et méthodologies différentes. Les communications présentées reposeront sur des données, des modèles théoriques et des applications cliniques à propos de thématiques liées à la production et perception de la voix et parole chez le sujet sain et chez le sujet pathologique, chez l’adulte et chez l’enfant.

Les thèmes des 7èmes Journées de Phonétique Clinique seront orientées, de façon non exhaustive, sur:

– les troubles phonétiques / phonologiques
– les troubles de la production / de la perception
– les troubles voix / parole
– les troubles moteurs de la parole
– la communication verbale / non verbale
– l’instrumentation et les ressources en phonétique clinique

Deux conférences plénières seront organisées avec la présence de
Pr Jody Kreiman (UCLA, USA) “Perception of normal and disordered Voice and Speech”
Pr Hermann Ackermann (Tuebingen, Allemagne) “Disorders of spoken language in neurological diseases”

Dates Importantes
– 15 février 2017 :
soumission d’un résumé de 500 mots
15 mars 2017 : notification d’acceptation aux auteurs
15 avril 2017 : fin des inscriptions au tarif réduit
29 juin-30 Juin 2017 : Conférence à l’Auditorium de l’Hôpital Européen Georges Pompidou, 20 rue Leblanc, 75015 Paris

Plus d’information à venir sur http://jpc7.ilpga.fr/

 

Proposition de stage M2R « Commande vocale à large vocabulaire … »

Proposition de stage M2R : Commande vocale à large vocabulaire pour la domotique par apprentissage profond et “word embedding”

Encadrants : Michel Vacher, François Portet, Benjamin Lecouteux

Dans le cadre du projet VOCADOM financé par l’ANR, nous cherchons à concevoir un système domotique contrôlé à distance par la voix et qui peut être utilisé dans des conditions réelles (bruit, présence de plusieurs personnes). Outre les problèmes de bruit, l’un des défis à relever est de constamment s’adapter aux utilisateurs finaux en prenant en compte de toute l’information disponible (capteurs audio et capteurs domotiques). L’une de ces adaptions consiste à comprendre l’énoncé de parole des utilisateurs sans avoir de contrainte sur le vocabulaire et la syntaxe que les utilisateurs utiliseront. Par exemple, l’ordre standard pour allumer la lumière est “Nestor allume la lumière”, mais il pourrait être “Nestor, on n’y voit rien” ou «S’il te plaît Nestor allume la lumière “.
Le but du stage proposé est donc de permettre cette association “énoncé vocal” <-> “ordre domotique” avec le minimum de contraintes lexicales et syntaxiques. Nous proposons d’opérer non seulement au niveau phonétique mais également au niveau lexical en travaillant sur le treillis de sortie du décodeur du système de reconnaissance vocale.
Le travail proposé consistera en une première étape pour faire une étude bibliographique liées à ce domaine. La deuxième étape consistera à développer une méthode pour explorer le réseau à la sortie du décodeur KALDI ASR. Celle-ci utilisera un modèle externe de mots basés sur le Word Embedding (acquis par apprentissage profond) afin de pouvoir associer un score de proximité entre un énoncé connu et un nouvel énoncé. Le système développé sera ensuite évalué sur un corpus synthétique (construit par synthèse vocale) et sur le corpus enregistré dans l’habitat intelligent du laboratoire.
L’étudiant recruté pourra bénéficier des études antérieures, dans lesquelles les enregistrements ont été faits dans un véritable appartement avec plusieurs chambres, chacune équipée de micros. Les participants y ont joué des scénarios réalistes de la vie quotidienne (AVQ) (dormir, se lever, faire sa toilette, préparer un repas, déjeuner, se détendre, sortir …). Cela nous a permis de recueillir un corpus réaliste contenant les commandes vocales enregistrées dans diverses conditions.

Mots clés : automatic speech recognition, Deep Neural Network, Word Embedding, Home Automation, reconnaissance automatique de Parole, apprentissage profond, représentation vectorielle des mots, domotique
Durée du stage : 5 à 6 mois
Rémunération : Environ 529€ / mois (suivant textes de lois en vigueur au moment du stage)
Possibilité de poursuivre en thèse (financement sur budget ANR)

Candidature à adresser à : Michel.Vacher<AT>imag.fr / Francois.Portet<AT>imag.fr / Benjamin.Lecouteux<AT>imag.fr
===

Atelier « La voix à la barre » 4 Juillet 2016

Retrouvez le thème « voix et criminalistique » dans le cadre d’un atelier « La voix à la barre » proposé à l’occasion de la conférence JEP-TALN-RECITAL 2016

Toutes les infos sur : http://lia.univ-avignon.fr/fr/content/lavoixalabarre

Description :

Dans l’esprit du grand public mais aussi chez nombre de chercheurs en communication parlée, la reconnaissance automatique du locuteur et la comparaison de voix sont confondus, tant en termes de problématiques scientifiques qu’en termes d’applications pratiques. Pourtant ces deux aspects divergent significativement !

La reconnaissance automatique du locuteur (RAL) est un domaine très bien représenté dans les grandes conférences et bénéficie de campagnes d’évaluation internationales de grande ampleur depuis 1996. Elle propose des applications comme la signature de transaction électroniques pour lesquelles le critère principal de mise en œuvre est le ratio financier bénéfice/coût obtenu par l’opérateur concerné.

La comparaison de voix relève du domaine de l’expertise judiciaire. Elle consiste à évaluer la potentialité pour qu’un enregistrement vocal ait été prononcé par une personne donnée. Les enjeux touchent ici le citoyen et ses libertés fondamentales. Très demandée dans les tribunaux, la comparaison de voix est néanmoins peu traitée dans la littérature et constituer des bases de données adaptées à cette question est difficile.

L’objectif premier de cet atelier est triple : montrer les particularités de ces deux domaines, leurs différences et leurs liens ; faire le point sur l’état de l’art de la RAL ; Réfléchir en commun à la question de la comparaison de voix en général et des répercussions des progrès réalisés en RAL en particulier.

Le second objectif est plus simple : créer l’occasion de faire dialoguer sur le thème de l’usage de la comparaison de voix à des fins judiciaires les communautés du traitement automatique de la parole et de la phonétique ainsi que magistrats, avocats et experts. Notre volonté est de faciliter ainsi l’émergence de travaux communs.

Ecole d’été Sciences et Voix – 26 au 30 Septembre 2016

L’Ecole d’été thématique CNRS « Sciences et Voix : expressions, usages et prises en charge de l’instrument vocal humain » se tiendra du Lundi 26 Septembre au Vendredi 30 Septembre 2016 au centre IGESA de l’ïle de Porquerolles.
Vous pouvez trouver toutes les informations concernant cette école d’été et son contenu pédagogique sur ce site web:
http://www.gipsa-lab.fr/summerschool/eesv2016/

Plaquette de l’Ecole d’été Sciences et Voix : EESV2016_plaquette

Les inscriptions sont ouvertes jusqu’au 1er Juin 2016 :
https://www.azur-colloque.fr/DR11/AzurInscription/?&iColId=78&NaiveForm_id=AzChoixColloque&btnAzurP=Preinscription&lang=fr

Tarifs : 550€ pour les académiques hors CNRS, 350€ pour les doctorants et 700€ pour les personnels d’un établissement privé et pour les personnes en libéral (ORL, orthophonistes, professeurs de chant, …). Les agents CNRS, titulaires ou non permanents, ont la gratuité de l’inscription et une prise en charge des frais de déplacement par leur délégation de rattachement.
Le tarif d’inscription à l’école d’été comprend le coût de la formation, l’hébergement sur site en pension complète (du lundi soir au vendredi midi inclus) et en chambre double, ainsi que les pauses cafés.

Le comité d’organisation de l’EESV2016
Lucie Bailly, Thomas Hélie, Nathalie Henrich Bernardoni, Aude Lagier, Thierry Legou, Fabrice Silva

Journée d’étude « Regards croisés sur la voix » Strasbourg 10 Juin 2016

Journée d’étude « Regards Croisés sur la Voix »

Vendredi 10 juin 2016 à Strasbourg
Institut Le Bel, Salle Ourisson, 4 rue Blaise Pascal, Strasbourg

L’Institut de Phonétique de Strasbourg et l’Equipe Parole et Cognition de LiLPa organisent la journée d’étude intitulée Regards Croisés sur la Voix le vendredi 10 juin de 9h00 à 18h00 en salle Ourisson (Institut Le Bel). Dans le cadre d’un IdEx Attractivité (porté par Camille Fauth), différents orateurs viendront présenter leurs recherches sur la voix.

Retrouvez ici le programme complet.

Pour information, la participation à la journée est gratuite mais l’inscription est souhaitée avant le 3 juin 2016.
World Voice Day

7ème colloque Voix et Psychanalyse « A bas bruit, la voix »

7ème colloque Voix & Psychanalyse A bas bruit, la voix
MERCREDI 8 JUIN 2016
9h-18h30

Université Paris Diderot – Paris 7
Halle aux Farines, Amphithéâtre 2A
17 esplanade Pierre Vidal-Naquet, ou 2 rue Marguerite Duras, 75013 Paris
Métro, RER C et bus : arrêt : Bibliothèque François Mitterrand

Vous pouvez suivre l’avancée de l’organisation de cette journée, et en trouver les arguments sur le site consacré à cet événement : http://journeemondialevoixcgillie.com/

Vous pouvez commander les actes des colloques précédents chez l’éditeur Solipsy     https://sites.google.com/a/solilang.net/solipsy/
ou dans vos librairies habituelles.
Les Actes du colloque voix psychanalyse 2015 sont en cours d’élaboration.

Description

La Journée Mondiale de la Voix, organisée pour la première fois au Brésil le 16 avril 1999 par la Sociedade Brasiliera de Laringologia e Voz, a été ensuite reconduite dans différents pays avec pour visée des rencontres entre professionnels de la voix venant d’horizons variés.

En 2010, pour la première fois à Paris, elle a pris la forme d’un colloque Voix/Psychanalyse, L’autre côté de la voix, donnant à entendre cette voix a-sonore qui pulse au cœur de la parole faisant appel à l’Autre. En 2011, La Voix Aveugle, a tenté de tisser et détisser ce qui se trame entre la voix et le regard. En 2012, La voix sur les braises a fait flamboyer le désir religieux qui noue la voix du sujet avec celle de l’Autre. En 2013, Vox Dolorosa a déplié les brisures de la voix dolente prise dans l’étau du corps-parlant. En 2014, La voix entre chien et loup s’est aventurée dans les arcanes des structures psychiques, là où elle peut finir par objecter à la parole et lui faire de l’ombre. En 2015, Voix des murs, Voix d’a-mur a joué les passe-murailles pour dénicher dans les fissures de la parole et les coursives du corps, l’appel à l’amour et à la mort dont elle se fait l’oracle.

Cette année, À bas bruit, la voix tendra l’oreille au bruissement de la langue qui fait mi-dire la parole, médire la rumeur, tressaillir le corps du secret, à l’affut d’un Autre qui ne cesse de manquer, ou de laisser à désirer.

Programme détaillé

Colloque international : « La voix dans les chansons : approches musicologiques »

Colloque international « La voix dans les chansons. Approches musicologiques »
3-4 mars 2016
Université Lyon 2 – Université Paris-Sorbonne

Organisation : Catherine Rudent (Paris-Sorbonne, IReMus) / Céline Chabot-Canet (Lyon 2, Passage XX XXI)
Programme du colloque

L’étude de la voix chantée a longtemps été centrée sur la voix lyrique occidentale et, secondairement, sur certaines techniques vocales exceptionnelles présentes dans des cultures de tradition orale – souvent extra-européennes. La littérature sur la voix chantée comportait aussi des textes abondants et importants sur la voix au regard de la psychanalyse. Mais depuis les années 1990, à l’échelle internationale, se sont fait jour d’autres courants de recherches, qui élargissent leurs préoccupations en direction de l’ensemble des répertoires occidentaux, incluant les musiques populaires phonographiques. En travaillant sur les aspects objectivables de ces voix chantées diverses, ils en ont étendu et précisé la caractérisation physiologique et l’analyse acoustique. Ces nouveaux courants de l’analyse vocale ont alors enrichi ce qu’il est convenu d’appeler popular music studies : ils ont permis de réfléchir aux voix chantées d’une manière précise et solidement argumentée, et en ont alimenté des approches sémiotiques (Tagg, Lacasse, Lefrançois), ou stylistiques (Chabot-Canet, Rudent). Ils ont bénéficié des avancées technologiques dans le domaine de l’étude physiologique et de l’analyse acoustique et reposent ainsi étroitement sur la collaboration entre sciences exactes et sciences humaines et sociales.
Le colloque « La voix dans les chansons. Approches musicologiques » se propose, en premier lieu, de faire un bilan d’étape des résultats ainsi acquis. Son deuxième objectif est de souligner les perspectives d’avenir de ce champ de recherche actuellement en grand développement, non seulement en France mais internationalement. A ce colloque participent, outre des chercheurs internationalement reconnus, des doctorants issus de diverses équipes de recherches et de disciplines multiples, dont le travail est en passe de contribuer aux avancées dans ce domaine.
Que ce soit sur le mode du bilan d’acquis ou de l’ouverture des perspectives de la recherche, ce colloque vise donc à montrer comment la musicologie en général, et les popular music studies en particulier, peuvent bénéficier des outils scientifiques et des connaissances actuels de l’analyse acoustique et de la physiologie de la voix, pour une compréhension musicologique de la voix chantée dans le contexte foisonnant et hétérogène des musiques populaires phonographiques ou popular music.