Oralité du poème et situations didactiques

Journée d’études internationale organisée par Nathalie Rannou, équipe Traverses 19-21 pôle CEDILIT, université Stendhal Grenoble 3 :

 

Oralité du poème et situations didactiques
Enseigner la poésie de la maternelle à l’université : Corpus, modalités, oralisation

 

Mercredi 19 mars 2014
8 h 30 – 18 h 30
Maison des Science de l’Homme Alpes
1221 avenue centrale, Campus de Saint Martin-d’Hères

 

Contact : nathalie.rannou@u-grenoble3.fr


Qu’est-ce qui de l’expérience poétique du langage et de l’imaginaire s’enseigne, se transmet, se modélise, se construit ? Quelles compétences transférables s’acquièrent en lisant des poèmes à l’école ? Faut-il cultiver des postures spécifiques à la réception de la poésie ? Quelle peut et doit être la part de l’oral dans cet enseignement ?
Cette journée vise à questionner des pratiques réelles, de la maternelle au lycée, au regard des corpus poétiques contemporains, et en compagnie d’auteurs.
La question directrice est celle de l’oral : comment reconnaître la voix du poème, l’actualiser, la partager ? Qu’est-ce qui en poésie s’écoute, s’entend, se déclame, se dit ? Dire le poème ou l’expliquer, est-ce révéler son oralité ?
Des chercheurs en didactique venus de Bordeaux, Arras, Chambéry, Toulouse, et du Brésil, se questionnent sur l’enseignement actuel de la poésie. Ils examinent en particulier comment est considérée la voix du poème et jusqu’à quel point la didactisation de l’oral se saisit du fait poétique. En matinée, la parole est donnée notamment à Françoise Morvan, poète, traductrice de poésie, engagée aux éditions Mémo.
La journée se veut ponctuée de poèmes, en particulier à 14 h, quand le poète Fred Griot présente son point de vue sur la question de la voix.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.