Archives pour la catégorie Ateliers

Ateliers scientifiques, en Français

Atelier « La voix à la barre » 4 Juillet 2016

Retrouvez le thème « voix et criminalistique » dans le cadre d’un atelier « La voix à la barre » proposé à l’occasion de la conférence JEP-TALN-RECITAL 2016

Toutes les infos sur : http://lia.univ-avignon.fr/fr/content/lavoixalabarre

Description :

Dans l’esprit du grand public mais aussi chez nombre de chercheurs en communication parlée, la reconnaissance automatique du locuteur et la comparaison de voix sont confondus, tant en termes de problématiques scientifiques qu’en termes d’applications pratiques. Pourtant ces deux aspects divergent significativement !

La reconnaissance automatique du locuteur (RAL) est un domaine très bien représenté dans les grandes conférences et bénéficie de campagnes d’évaluation internationales de grande ampleur depuis 1996. Elle propose des applications comme la signature de transaction électroniques pour lesquelles le critère principal de mise en œuvre est le ratio financier bénéfice/coût obtenu par l’opérateur concerné.

La comparaison de voix relève du domaine de l’expertise judiciaire. Elle consiste à évaluer la potentialité pour qu’un enregistrement vocal ait été prononcé par une personne donnée. Les enjeux touchent ici le citoyen et ses libertés fondamentales. Très demandée dans les tribunaux, la comparaison de voix est néanmoins peu traitée dans la littérature et constituer des bases de données adaptées à cette question est difficile.

L’objectif premier de cet atelier est triple : montrer les particularités de ces deux domaines, leurs différences et leurs liens ; faire le point sur l’état de l’art de la RAL ; Réfléchir en commun à la question de la comparaison de voix en général et des répercussions des progrès réalisés en RAL en particulier.

Le second objectif est plus simple : créer l’occasion de faire dialoguer sur le thème de l’usage de la comparaison de voix à des fins judiciaires les communautés du traitement automatique de la parole et de la phonétique ainsi que magistrats, avocats et experts. Notre volonté est de faciliter ainsi l’émergence de travaux communs.

Atelier Sciences et Voix : La féminisation vocale

Les Ateliers Sciences et Voix  reprennent pour une nouvelle Saison ASV4, à l’amphithéâtre de la Maison Jean Kuntzman sur le campus universitaire de Grenoble, avec le  soutien du service Mi2S, de la Société Française d’Acoustique et de l’Association Francophone de la Communication Parlée.

Ils sont diffusés en live et en différé : http://atelier-sciences-voix.fr

Ce Vendredi 4 Décembre 2015 de 9h30 à 12h, le thème de l’atelier sera « La féminisation vocale». Il sera animé par Dominique Morsomme, Professeur et logopède spécialisée en voix, Université de Liège, Belgique.
L’Atelier suivant aura lieu le  Jeudi 11 Février 2016 de 9h30 à 12h sur le thème «La mémoire musicale : de la neuroimagerie à la clinique », animé par Hervé Patel, Professeur de neuropsychologie et chercheur à l’INSERM (Institut national de la santé et de la recherche médicale). Il sera suivi d’une soirée le même jour sur le thème « Musique et Mémoire », avec projection d’un film et table ronde avec les présidentes des Associations « Musique & Mémoire France » et « Music & Memory Europe ».

L’ASV s’intéresse au coeur aphone de la voix

Le prochain Atelier Sciences et Voix portera un regard psychanalytique sur la voix. Il aura lieu le Mercredi 25 Mars 2015 de 14h à 16h30 à Grenoble. Il sera animé par Claire Gillie, Psychanalyste, Docteur en Anthropologie Psychanalytique, Professeur agrégé de musicologie.

«Le cœur aphone de la voix à l’épreuve de la psychanalyse»

La voix n’a de cesse de jouer avec les limites du corps pour les transgresser jusqu’à le mettre en péril : dans l’aphonie, le visage déserté par la parole n’est plus que masque ouvert sur la béance du « rien qui sort ». L’aphonie tarit la voix de celui qui voudrait s’inscrire dans la polyphonie sociale. Son discours est subverti par le silence, sa voix se réduit à un corps gesticulant : il n’est plus que corps déserté par la langue, langage troué par le corps mutique. Il se présente souvent comme ayant « sacrifié sa voix sur l’autel de sa profession », avant qu’une écoute clinique ne l’invite à révéler « une autre plainte ». C’est alors que le lamento du patient se fait requiem : « ma voix m’a quittée », « quand je n’ai plus ma voix, je ne suis plus rien », « je parle et rien ne sort », etc.

Sur la scène lyrique, comme sur la scène ethnomusicologique, c’est la mort aux trousses que la voix vient parer les paroles de ses plus beaux atours musicaux ou des pires monstruosités invocatoires. Possédé par « la voix de l’autre », le sujet s’exhibe dans son propre dénuement vocal pour n’être – le temps du concert ou le temps d’un rite – que travesti vocal. N’en est-il pas de même sur la scène politique, la scène religieuse, et bien d’autres encore, où des vetos sont promulgués pour interdire toute jouissance vocale qui viendrait troubler l’ordre social, condamnant ainsi la voix à une forme d’errance perpétuelle ?

Nous verrons que la voix – par structure – emprunte le chemin de toutes les tentations, et joue à quitte ou double avec les ruptures et les excentricités vocales. Un détour par la sociologie et l’anthropologie nous montrera que la voix, en quête pourtant de signature vocale, semble se rebeller devant toute assignation vocale. Refusant tout passeport vocal, elle vit en marge du corps et de la parole.

Elle n’est jamais là où on l’attend (et l’entend). Car en elle, pulse un cœur aphone, une part non sonore, insue d’elle, et qui appelle l’autre en un point sourd. La psychanalyse nous rappelle que derrière la « voix de nature » et la « voix de culture », existe une « voix de structure ». Paradoxalement silencieuse, cette voix pulsionnelle –que Lacan a conceptualisée en tant que « pulsion invocante » – c’est celle de « l’Autre » qui fait de nous des êtres plus « parlés » que « parlants », passagers clandestins de notre propre parole. A moins que …

 

 

  • GILLIE C., Voix éperdues, Solipsy, avril 2014.
  • De l’autre côté de la voix, sous la dir. de GILLIE, C., éditions Solipsy, 2012.
  • La voix aveugle, sous la dir. de GILLIE, C., éditions Solipsy, 2012.
  • La voix sur les braises, sous la dir. de GILLIE, C., éditions Solipsy, 2013.
  • Vox Dolorosa, sous la dir. de GILLIE, C., éditions Solipsy, 2014.
  • La voix entre chien et loup, sous la dir. de GILLIE, C., éditions Solipsy, 2015.

 

 

http://www.clairegillie.com/
http://journeemondialevoixcgillie.com/
http://www.shc.univ-paris-diderot.fr/spip.php?article638
http://www.solipsy-editions.fr/
http://www.crpm.univ-paris-diderot.fr/spip.php?article255

L’ASV explore les voix artificielles d’Hollywood le Mercredi 25 Février 2015

Le prochain Atelier Sciences et Voix aura lieu le Mercredi 25 Février 2015 sur le thème des voix artificielles d’Hollywood. Il sera animé par Coralie Vincent, ingénieure CNRS en techniques expérimentales au sein du Laboratoire “Structures Formelles du Langage” (CNRS / Université Paris 8)

————————————————————————-
Titre :
Des machines parlantes aux humanoïdes expressifs : les voix artificielles d’Hollywood

Résumé :
La science-fiction constitue un formidable moyen d’exploration de notre monde [1]. Le cinéma de science-fiction permet non seulement d’imaginer les atmosphères visuelles mais également sonores de futurs possibles et de porter en retour un regard critique sur le présent et ses évolutions.
Durant cet atelier, nous nous proposons de faire (re-)découvrir les différentes explorations esthétiques produites par Hollywood dans le domaine des voix artificielles (ordinateurs, robots, cyborgs…) depuis plus de 50 ans. Le présent travail s’efforcera aussi de mettre en évidence les liens étroits qui existent entre cinéma de science-fiction et recherche scientifique en synthèse vocale. Nous tenterons enfin de montrer que le soin constant apporté aux voix artificielles, au-delà de leur aspect ludique et anecdotique, invite, à l’heure du posthumanisme, à s’interroger sur la frontière entre l’humain et le non-humain.

[1] Lehoucq, R. (2014). Un peu de fiction dans votre science (Les Ernest — 15 minutes pour changer notre vision du monde) http://www.les-ernest.fr/un-peu-de-fiction-dans-votre-science/

Retrouvez la programmation des Ateliers sur le site web http://atelier-sciences-voix.fr

Prochain Atelier Sciences et Voix le Mercredi 21 Janvier 2015

Le prochain Atelier Sciences et Voix aura lieu le Mercredi 21 Janvier 2015 à Grenoble (Domaine Universtaire, Saint Martin d’Hères, Amphithéâtre de la Maison Jean Kuntzmann), de 14h à 16h30. Il sera animé par Johanni Curtet, ethnomusicologue, sur le thème de « La transmission du höömij, un art du timbre vocal« .
Il sera précédé de la projection du film  ‘Maîtres de chant diphonique « Mongol Khöömiich »‘ de Jean-François Castell, à 13h.

Résumé

Des pratiques musicales de Mongolie, le höömij est connu pour sa particularité diphonique. Si ses aspects acoustiques et anatomiques ont été étudiés très tôt, les questions de ses origines et de son existence continuent de fasciner. Comment cette technique vocale aussi complexe a pu émerger des steppes montagneuses de l’Altaï mongol ? À partir des recherches ethnomusicologiques et historiques menés dans le cadre de mon doctorat, j’exposerai les fondements de cet art du timbre vocal et expliquerai son émergence dans la culture mongole, en présentant un ensemble de pratiques à l’intérieur desquelles le höömij prend forme.

Saison 2014-2015 des Ateliers Sciences et Voix

La Saison 2014-2015 des Ateliers Sciences et Voix est officiellement annoncée. Retrouvez la programmation, les podcasts et les informations pratiques sur le site : http://atelier-sciences-voix.fr

– Mercredi 22 Octobre 2014 : « Interactions Voix-Parole: rôle et estimation quantitative de la force de voix», animé par Jean-Sylvain Liénard, directeur de recherche au CNRS et membre du LIMSI, Orsay.

Mercredi 17 Décembre 2014 : « La charge vocale et son incidence sur le traitement orthophonique», animé par Angélique Remacle, chercheure ULG et orthophoniste.

Mercredi 21 Janvier 2015 : «La transmission du höömij, un art du timbre vocal», animé par Johanni Curtet, ethnomusicologue.

Mercredi 25 Février 2015 : «Ingénierie du son, voix (chantée) et culture populaire», animé par Coralie Vincent, Ingénieur CNRS.

Mercredi 25 Mars 2015 : «Voix et psychanalyse», animé par Claire Gillie, Professeur agrégé et Docteur en Anthropologie Psychanalytique.

Mercredi 29 Avril 2015 : «La voix et soi», animé par Joana Revis, maître de conférence et orthophoniste.

Mercredi 27 Mai 2015 : «Biomécanique des tissus mous. Application au larynx», animé par Lucie Bailly, chercheure CNRS.

Mercredi 17 Juin 2015 : «La voix comme instrument de persuasion, l’art vocal de la rhétorique », animé par Pierre-Alain Clerc.

Prochain Atelier Sciences et Voix le Mercredi 18 Juin

Le prochain Atelier Sciences et Voix aura lieu le Mercredi 18 Juin à GIPSA-lab de 9h30 à 12h. Il sera animé par Thomas Hueber, chercheur CNRS à GIPSA-lab. Il portera sur le thème des technologies vocales pour l’aide au handicap et la rééducation orthophonique.

Attention, il n’y aura pas de diffusion « live » de cet atelier.

Résumé

Dans cet atelier, je présenterai mes travaux de recherche sur les « technologies vocales pour l’aide au handicap ». Ces derniers portent d’une part, sur la conception de dispositifs permettant de rétablir une forme de communication orale pour les personnes ayant perdu l’usage de la parole, et d’autre part, sur le développement d’outils d’aide à la prononciation pour la rééducation orthophonique des troubles de l’articulation.

Ces dispositifs s’appuyant notamment sur la captation non-invasive des gestes de la langue par échographie, je donnerai une démonstration du système Ultraspeech que je développe à cet effet.

Je présenterai ensuite un système de synthèse vocale piloté uniquement à partir des mouvements articulatoires, à destination des personnes laryngectomisées, permettant une communication orale sans nécessité de vocaliser le son (articulation silencieuse).

J’exposerai des travaux récents portant sur l’apport de la visualisation des mouvements articulatoires dans la rééducation des troubles de l’articulation. Je donnerai tout d’abord une démonstration du logiciel Ultraspeech-player, qui permet une visualisation intuitive des mouvements de la langue et des lèvres, acquis sur un locuteur de référence, pour un ensemble de logatomes du français. Je présenterai ensuite une étude préliminaire visant à évaluer cet outil dans le cadre de la rééducation orthophonique d’un trouble phonologique spécifique. Enfin, je présenterai des travaux récents sur des systèmes dits de  « retour visuel » (visual biofeedback) pour la rééducation orthophonique, qui visent à renvoyer en temps-réel à un locuteur, une image de sa propre articulation, pour l’aide à mieux comprendre et à corriger son trouble.

Retrouvez la programmation des Ateliers sur le site web http://atelier-sciences-voix.fr

Prochain Atelier Sciences et Voix le Mercredi 21 Mai et Podcast en live !

Le prochain Atelier Sciences et Voix aura lieu le Mercredi 21 Mai à GIPSA-lab de 9h30 à 12h. Il sera animé par Marion Dohen, chercheuse au GIPSA-lab et maître de conférence à Grenoble INP sur le thème  de la multimodalité de la communication humaine : « Du lien entre parole et gestualité manuelle dans l’acte de communiquer« .

A partir de cet atelier, l’ensemble de la programmation pourra se suivre en direct sur le lien suivant :
http://mi2s.imag.fr/pm/direct

Retrouvez la programmation des Ateliers sur le site web http://atelier-sciences-voix.fr.

Prochain Atelier Sciences et Voix le Vendredi 4 Avril 2014

Le prochain Atelier Sciences et Voix aura lieu de façon exceptionnelle un Vendredi, le Vendredi 4 Avril de 9h30 à 12h. Il sera animé par  Adrian Fourcin, Evelyn Abberton et Dellwo Volker sur le thème de la « diversité de l’usage de la voix dans les langues ».

Résumé (en français puis) en anglais :

Quelques aspects du contrôle temporel de la voix

 La transmission maximum d’information par un signal binaire peut être réalisée en assignant une probabilité égale à ses deux états. A première vue, il semble improbable que cette loi puisse être appliquée à la production de la voix conversationnelle, en tâche de lecture d’un texte auquel le lecteur donne du sens. Etonnamment, cette équi-repartition  de probabilité tend pourtant à être trouvée dans l’organisation temporelle de la production vocale en situation de communication avec sens.

Des mesures préliminaires confirmant cette idée ont été faites pour 8 locuteurs natifs de langues différentes ainsi que pour un group homogène plus important d’étudiants anglais en art dramatique. Le laryngographe a été utilisé comme source de signal.

D’autres animaux que les humains pourraient également être assujettis aux même contraintes d’efficacité de transmission. Il semble que le Rossignol mâle puisse contrôler son chant, temporellement, de façon à atteindre ce même objectif informationnel lorsqu’il cherche à attirer un partenaire.

Des résultats cliniques commencent également à montrer que des patients passe par cette étape de contrôle temporel sur le chemin qui les mène vers le recouvrement de la fluidité de leur parole.

Tout en suivant cette contrainte temporelle large, les langues utilisent aussi la voix contrastivement avec bien sûr différents patterns de contrôle temporel. L’analyse dans les termes temporels présents indiquent que les oppositions classificatoires usuelles syllabiques et accentuelles pourraient être comprises et étendues, sur la base d’analyses temporelles détaillées.
 English translation

Maximum information transmission by a binary signal is achieved by assigning equal probabilities to its two states. At first sight it seems unlikely that this law would be applicable to the normal voice production associated with the task of giving meaning to a read text. Surprisingly, however, this assignment of equal probabilities does tend to be found in the temporal organisation of voice production in meaningful communication.

Preliminary confirmatory measurements have been made for a native speaker for each of eight different languages and also for a larger homogenous group of English dramatic arts students. The laryngograph has been used as the signal source.

Other animals than humans may also be subject to the same transmission efficiency constraints. It appears that the male nightingale may control his song, temporally, so that this same informational target is achieved – when trying to attract a mate.

Clinical results also begin to show that voice patients may follow this temporal control route as a part of their path to the recovery of fluency.

Languages, whilst tending to adhere to this broad temporal constraint, use voice contrastively with, of course, different patterning of temporal control. Analysis in the present temporal terms, indicates that the familiar syllabic and stress timed classificatory oppositions may be better understood, and extended, with reference to detailed time based analyses.

Retrouvez la programmation des Ateliers sur le site web http://atelier-sciences-voix.fr.

Prochain Atelier Sciences et Voix le Mercredi 15 Janvier 2014

Le prochain Atelier Sciences et Voix aura lieu le Mercredi 15 Janvier 2014 sur le thème «Voix et Chirurgie».

Il sera animé par l’équipe du projet ThyroVoice (Sébastien Guigard, Claire Lalevée, Nathalie Henrich Bernardoni, Philippe Chaffanjon, Jocelyne Sarfati, Christophe Savariaux; CHU de Grenoble et GIPSA-lab)
Il se déroulera de 9h30 à 12h en salle B314 de GIPSA-lab à Grenoble.

Résumé

Morbidité vocale de la chirurgie endocrinienne cervicale : cas de la thyroïdectomie et parathyroïdectomie

L’ablation partielle ou totale des glandes thyroïde et parathyroïdes est un geste chirurgical à risque pour les fonctions laryngées que sont la déglutition, la respiration et la phonation. Dans cette étude, nous nous intéressons spécifiquement à l’impact de thyroïdectomie et parathyroïdectomie sur la fonction phonatoire. Les troubles de la voix peuvent avoir des origines variées : traumatisme de l’intubation, blessure ou dénervation de la musculature externe du larynx, blessure directe des nerfs laryngés supérieurs et inférieurs. Certaines de ces lésions peuvent être temporaires, d’autres définitives. La rééducation permet alors de prévenir le développement de comportements phonatoires inopportuns et de difficultés vocales alors même que les plis vocaux ont retrouvés leur mobilité, ou d’aider à développer une compensation de fonction laryngée dans le cas de lésion définitive.

Il est important de différencier les atteintes de la voix parlée et celles de la voix chantée et aussi les atteintes concernant des patients habitués à solliciter fortement leur voix ou non. Des études récentes se sont intéressées à l’incidence, la nature, la sévérité et la durée des éventuelles complications vocales après chirurgie des glandes thyroidiennes et para-thyroidiennes sur un grand nombre de patients (Debruyne et al., 1997 ; Meek et al., 2008 ; Van Lierde et al., 2010). Ces études réalisées sur un grand nombre de patients montrent que, même si des variations de qualité vocale sont observées dans les premiers jours qui suivent l’opération (fréquence fondamentale qui diminue, par exemple), les patients retrouvent leur qualité vocale pré-opératoire au plus tard 3 mois après l’opération dans le cas où les nerfs laryngés n’ont pas été atteints.

Ces études se limitent à une évaluation vocale menée sur une voyelle tenue. Qu’en est-il des réelles capacités à parler et chanter du patient ? Pour tenter de répondre à cette question, une étude longitudinale a été entreprise au CHU de Grenoble. Elle combine une évaluation pré- et post-opératoire des possibilités vocales parlées et chantées du patient, du comportement fonctionnel laryngé par endoscopie et du ressenti du patient, avec le détail du déroulement avéré de l’opération. L’objectif de cette étude est de quantifier l’impact vocal du geste chirurgical de thyroïdectomie, afin de mieux en comprendre les conséquences sur la santé vocale, de pouvoir proposer un suivi adapté selon le patient et d’envisager un protocole d’évaluation vocale intégré aux soins pré- et post-opératoires en lien avec un examen laryngologique. Au cours de cet atelier, nous détaillerons ce projet à plusieurs voix, qui sont autant de compétences mises au service de la question de la morbidité vocale des opérations endocriniennes cervicales.