Conférence « La plus ancienne voix humaine restituée : Édouard-Léon Scott de Martinville »

Dans le cadre du cycle « Histoire et philosophie des sciences » de l’Académie des Sciences, une conférence s’est intéressée le 5 décembre dernier à Édouard-Léon Scott de Martinville et à « La plus ancienne voix humaine restituée »

En inventant en 1857 le Phonautographe, appareil permettant d’inscrire le signal émis par un son, Édouard-Léon Scott de Martinville ignorait qu’il avait ouvert la porte à la restitution sonore de la voix humaine. Ses premiers tracés de celle-ci, connus et conservés aux archives de l’Académie des sciences, datent de 1860, soit 17 ans avant l’invention du phonographe par Thomas Edison. Mais ce n’est que grâce à la technologie numérique du XXIe siècle que ces signaux ont pu être traduits en sons. On peut ainsi écouter la plus ancienne voix humaine jamais enregistrée. Édouard-Léon Scott de
Martinville fut un réel précurseur, et cependant son invention fut une impasse technologique. Son histoire, et les développements qui ont suivi, méritent d’être mis en perspective avec l‘évolution actuelle et future du traitement de la parole.

Le programme et les interventions en vidéos